Où se renseigner pour s’expatrier au Canada ?

1
Partager :

Partout dans le monde, le Canada est un pays qui jouit d’une grande popularité en tant que destination de voyage mais aussi de travail. Si vous avez un projet d’expatriation dans ce pays, cet article vous sera très utile.

  • Introduction
  • La validation de vos diplômes et compétences
  • Quels sont vos droits en tant que Français ? Les 5 points que vous devez connaître.
  • Le programme d’immigration francophone — Entrée express
  • La

  • législation et le droit du travail au Canada en 5 points
  • Découvrez le marché du travail et les carrières au Canada
  • Les 5 liens utiles pour vous aider dans votre recherche d’emploi au Canada
  • Résumé de l’article

Introduction

Le gouvernement canadien encourage l’immigration, en particulier au Québec, et il est maintenant plus facile de s’installer dans cette belle province. De plus, le programme Entrée express pour les francophones souhaitant résider en permanence a été mis en place pour faciliter toutes les démarches. Nous vous expliquons tout dans cet article.

A lire en complément : Comment apprendre à s'aimer et s'accepter ?

C’est officiel et le message du gouvernement canadien a le mérite d’être très clair : « Nous prévoyons d’accueillir 1 million de nouveaux migrants d’ici la fin de 2020 pour répondre aux besoins en main-d’œuvre. »

Il faut admettre que le pays de la feuille d’érable possède de grands atouts pour réaliser plus d’un rêve : un taux de chômage qui n’a jamais été aussi bas depuis les années 1970, de nombreuses villes qui sont régulièrement en tête du classement où il fait bon vivre, un taux de criminalité qui est en baisse constante, voire un niveau d’éducation bien supérieur à celui de la France.

A lire en complément : Comment vérifier si un solde de tout compte est bon ?

En bref, si vous cherchez à booster votre carrière avec une expérience internationale, pourquoi ne pas tenter une expatriation au Canada ?

Faites valider vos diplômes et compétences

Avant de chercher du travail au Canada, il est conseillé de faire reconnaître vos titres de compétences et compétences par des experts. Ils veilleront à ce que vos titres de compétences, votre expérience professionnelle et vos compétences linguistiques répondent aux normes imposées par le gouvernement canadien.

La reconnaissance des titres de compétences est nécessaire si votre profession est réglementée (par exemple, médecin, notaire, enseignant…). Pour cela, vous devrez suivre le processus d’évaluation des titres

de compétences. Pour en savoir plus, visitez le site : canada.ca

Selon les données du dernier recensement, publié fin 2017, il est indiqué que 7,5 millions de Canadiens (21,9 % de la population) sont nés à l’étranger.

Quoi ? Est-ce que vous avez des droits en tant que Français ? Les 5 points que vous devez connaître.

La législation canadienne est assez souple, car les autorités cherchent actuellement à encourager l’immigration dans le pays.

Rubrique 1 — Ai-je besoin d’un permis de travail pour travailler au Canada ?

Vous aurez besoin d’un permis de travail si le métier que vous souhaitez travailler au Canada n’est pas répertorié ci-dessous :

  • Agent ou représentant d’un gouvernement étranger Artiste du
  • spectacle
  • ,

  • athlète ou entraîneur
  • Chercheur à court terme
  • Conférencier
  • Investigateur d’accidents ou d’incidents aériens
  • Étudiant en soins
  • de santé

  • travaillant hors campus
  • Étudiant travaillant sur le campus
  • Examinateur et responsable de l’évaluation

  • Prestataire de services d’urgence
  • Inspecteur de l’aviation civile
  • Journaliste ou membre d’une équipe de tournage ou de presse
  • Juge, arbitre ou autre équipe officielle
  • Membre de la famille d’un représentant étranger
  • Clergé
  • Organisateur de congrès
  • militaire
  • Directeur ou membre du personnel travaillant sur des publicités
  • Témoin expert ou enquêteur
  • Travailleur hautement qualifié à court terme
  • Visiteur d’affaires

Rubrique 2 — Types de permis de travail

Il existe deux types de permis de travail :

  • Le permis de travail ouvert, qui vous permet de travailler pour n’importe quel employeur au Canada (sauf si vous êtes inscrit comme employeur non admissible)
  • Le permis de travail lié à un employeur donné, qui vous permet de travailler dans les conditions indiquées sur votre permis de travail (nom de l’employeur, durée du contrat, lieu de travail)

Rubrique 3 — Suis-je admissible à un permis de travail au Canada ?

Votre éligibilité dépend de plusieurs facteurs et de l’endroit où vous postulez (à l’intérieur du Canada, à l’extérieur du Canada ou en entrant au Canada) :

Exigences générales :

  • prouver que vous quitterez le Canada à l’expiration de votre permis de travail
  • ,

  • que vous avez assez d’argent pour retourner dans votre pays et subvenir à vos besoins et à ceux de votre famille pendant votre séjour au Canada, que vous
  • respectez la loi et que vous n’avez pas de casier judiciaire
  • , ne présentez pas de danger pour la sécurité du

    Canada,

  • être en bonne santé et avoir subi un examen médical
  • n’envisageant pas de travailler pour un employeur « inadmissible » figurant sur la liste des employeurs qui ne remplissent pas les conditions applicables

Rubrique 4 — Demande depuis le Canada

Vous pouvez demander un permis de travail depuis le Canada uniquement si :

  • vous êtes actuellement au Canada et vous êtes titulaire d’un permis d’études ou de travail valide, ou votre conjoint ou vos parents ont un permis d’études ou de travail
  • diplômé d’une université, d’un collège communautaire, d’un cége/d’ une école de métiers ou d’une école technique publique ou d’
  • une autre école admissible, vous avez un permis de séjour temporaire valide pour six mois ou plus
  •  ;

  • vous avez demandé la résidence permanente du Canada
  •  ;

  • vous avez demandé l’asile au Canada
  • vous êtes autorisé à travailler au Canada sans permis de travail, mais vous avez besoin d’un permis de travail pour occuper un autre emploi

Rubrique 5 — Demande lors de l’entrée au Canada

Vous pouvez demander une autorisation de travail au Canada lorsque vous y entrez si votre employeur a pris toutes les mesures nécessaires pour obtenir le permis de travail dont vous avez besoin ou si vous demandez un permis de travail. ouvert.

Programme d’immigration francophone — Entrée express

Le Canada souhaite attirer davantage de francophones à l’intérieur et à l’extérieur du Québec, le gouvernement a donc mis en place le programme Immigration francophone — Entrée express, qui est utilisé pour traiter les demandes de résidence permanente présentées dans le cadre des programmes fédéraux d’immigration économique suivants :

  • le programme des travailleurs qualifiés (fédéral)
  • ,

  • le programme des métiers spécialisés (fédéral)
  • ,

  • la catégorie Expérience canadienne
  • et une partie du programme des candidats des provinces

Vous devez déterminer votre éligibilité à l’une des catégories ci-dessus pour savoir si vous êtes éligible à l’Entrée express.

« Les immigrants contribuent par leur talent à notre croissance économique et à notre innovation. Ils maintiennent le Canada au premier plan de l’économie mondiale », a déclaré Ahmed Hussen, ministre de l’Immigration.

Législation et droit du travail au Canada en 5 points

Point 1 — Hebdomadaire Heures de

travail

  • Le temps de travail normal est de 8 heures par jour ou 40 heures par semaine (la période allant de minuit le samedi à minuit le samedi suivant). La durée maximale est de 48 heures par semaine.
  • Toutes les heures travaillées au-delà des heures normales de travail sont des heures supplémentaires ; elles sont rémunérées au moins une fois et demie (1,5) le salaire horaire normal.

Rubrique 2 — Salaire minimum légal

Le salaire minimum légal varie d’un État à l’autre. Pour connaître le salaire de chaque État fédéral, visitez la page dédiée du site Web canada.ca du gouvernement. Par exemple, il est actuellement de 15$ dans l’État de l’Alberta et de 11,25$ au Québec.

Rubrique 3 — Congés payés et jours fériés

Consultez notre article : Canada : jours fériés et jours fériés

Les congés payés sont d’au moins deux semaines par an, pour toute « année complète de service ». Si vous avez travaillé pour le même employeur pendant 6 années consécutives, vous avez droit à un congé annuel d’au moins 3 semaines.

Point 4 — Chômage et perte d’emploi

Au Canada, les prestations de chômage sont appelées « assurance-emploi ». Ils sont calculés sur les 52 semaines précédant la demande. Vous devez avoir accumulé entre 420 et 700 heures pour être admissible aux prestations conformément au calendrier (voir ici).

Point 5 — Retraite

L’âge de la retraite au Canada est d’au moins 65 ans . Toutefois, il est possible de travailler au-delà de 65 ans. Le Régime de pensions du Canada (RPC) est l’organisme qui gère les pensions au Canada, sauf au Québec où le Régime de rentes du Québec (RRQ) en est responsable.

Vous pouvez demander une pension de retraite complète du Régime de pensions du Canada à 65 ans ou commencer à recevoir une une pension réduite à partir de 60 ans ou une pension augmentée après 65 ans à 70 ans.

À savoir : Si vous continuez à travailler tout en recevant votre pension de retraite du Régime de pensions du Canada et que vous avez moins de 70 ans, vous pouvez continuer à cotiser au Régime de pensions du Canada. Vos cotisations seront applicables à vos prestations postérieures à la retraite, ce qui augmentera votre revenu de retraite.

En savoir plus sur le marché du travail et les carrières au Canada

Avant de se lancer dans la recherche d’emploi, il est toujours préférable de sonder le marché du travail et d’explorer les opportunités de carrière de l’endroit où vous souhaitez déménager.

Le gouvernement canadien offre un outil Carrières qui vous permet de vous renseigner sur le marché actuel du pays et de rechercher des informations par profession, salaire, domaine d’études, connaissances, etc. Vous pouvez également cibler votre recherche sur une ville spécifique.

Le marché du travail canadien est dynamique. En octobre 2017, le taux de chômage était en moyenne de 6,2 % sur l’ensemble du territoire, le taux le plus bas de l’État du Manitoba (5,2 %).

Le salaire hebdomadaire moyen en 2017 est de 974$.

5 liens utiles pour vous aider dans votre recherche d’emploi au Canada

  • Guichet emplois : Bourse d’emploi du gouvernement du Canada Emploi
  • Québec : Information sur le marché du travail Travailler
  • au Canada : Site Web officiel des Normes en milieu de travail du gouvernement du Canada
  • (Site officiel) : Information officielle sur la réglementation du travail au Canada
  • Entrée express Programme : site officiel du programme Express Entry

sans oublier les 9 autres liens suivants

  • Guichet
  • emplois JobShark
  • Canadajobs
  • Eluta
  • Indeed Canada
  • Workopolis
  • Wowjobs
  • SimplyHired
  • Neuvoo

était en moyenne de 6,2 % sur l’ensemble du territoire, le taux le plus bas de l’État du Manitoba (5,2 %).

Le salaire hebdomadaire moyen en 2017 est de 974$.

5 liens utiles pour vous aider dans votre recherche d’emploi au Canada

  • Guichet emplois : Bourse d’emploi du gouvernement du Canada Emploi
  • Québec : Information sur le marché du travail Travailler
  • au Canada : Site Web officiel des Normes en milieu de travail du gouvernement du Canada
  • (Site officiel) : Information officielle sur la réglementation du travail au Canada
  • Entrée express Programme : site officiel du programme Express Entry

sans oublier les 9 autres liens suivants

  • Guichet
  • emplois JobShark
  • Canadajobs
  • Eluta
  • Indeed Canada
  • Workopolis
  • Wow

Partager :