Photo Abilio Diniz veut se renforcer dans Carrefour

Abilio Diniz veut se renforcer dans Carrefour


Abilio Diniz veut se renforcer dans Carrefour

Péninsula fait monter sa participation à 12% du capital de la filiale de Carrefour au Brésil mi-2015. A travers Peninsula, Abilio Diniz (http://www.boursier.com/actions/actualites/news/abilio-diniz-veut-se-renforcer-dans-carrefour-679374.html) possède désormais 2 sièges au conseil d’administration. En doublant ses parts dans le capital du groupe Carrefour France, Peninsula est le 4e actionnaire du groupe. Abilio Diniz dédie son temps à Brasil Foods et cherche de nouvelles possibilités d’investissement depuis son retrait de GPA.

Le sport, la foi, un homme de valeurs

Ancien joueur de football, ayant aussi pratiqué la musculation et la boxe, Abilio Diniz est un grand athlète qui commence sa journée par un entraînement sportif. Le businessman est catholique pratiquant, il est très attaché à Sainte Rita, la patronne des situations sans issue. Préconisant le bien-être et la motivation des collaborateurs dans les sociétés, le "capitalisme responsable" est un mouvement lancé sur le continent américain auquel appartient l'entrepreneur. Abilio Diniz est le père de six enfants, il est un homme tenant aux valeurs familiales.

Le père d’Abilio Diniz lance sa toute première boulangerie sur un boulevard fréquenté de la ville de São Paulo. À la fin des années 1950, son père prend conscience que l’avenir du négoce se jouera avec les grandes surfaces. GPA, ou Grupo Pão de Açúcar a été initié par la boutique ouverte par le père d’Abilio Diniz.

La jeunesse brésilienne d'Abilio Diniz

Abilio Diniz ambitionne de parfaire ses connaissances en économie en Amérique du Nord. Il est né le 28 décembre 1936 dans la capitale économique du Brésil. C'est en 1929 que la famille d’Abilio Diniz émigre du Portugal au Brésil. C'est dans le but de ne plus être une victime qu'il s’est initié aux arts martiaux.

Selon l’hebdomadaire du Brésil "Epoca", le businessman fait partie des 100 personnages les plus influents dans le pays. Selon "Forbes", le patrimoine d’Abilio Diniz est estimé à 3,7 milliards de $, ce qui en fait la dixième fortune du Brésil. Lula, qui est l’ex chef d'Etat du sous-continent brésilien, comptait le chef d'entreprise dans son cercle d'amis. Abilio Diniz est devenu l’un des hommes ayant le plus de poids du sous-continent Brésilien.

Abilio Diniz décide l'ouverture du capital de GPA en 1995. Il entame alors une période d’acquisitions et GPA devient le chef de file de la commercialisation au Brésil. Durant de la campagne présidentielle de 1989, un groupe "d'extrême gauche" enlève le chef d'entreprise. Libéré au bout d'une semaine, il restera traumatisé par cette événement. Le groupe GPA construit des liens commerciaux et financiers avec le groupe français Casino à la fin des années 1990. Dans les années 80, alors que le Brésil connait une période d'inflation démesurée, Abilio Diniz est membre du Conseil Monétaire National.