Photo Carrefour cède 10% de sa filiale brésilienne à Abilio Diniz

Carrefour cède 10% de sa filiale brésilienne à Abilio Diniz


Carrefour cède 10% de sa filiale brésilienne à Abilio Diniz

Le le groupe d'Abilio Diniz (Lefigaro) rencontre d'importantes difficultés financières au cours de la décennie 90, alors que le pays connait une grave crise économique. Il participe au Conseil Monétaire National à la fin de la décennie 80, en pleine période d'extrême inflation. Il ouvre GPA aux investisseurs au milieu de la décennie 90. L'homme d'affaires débute alors une phase d'achats d'entreprises qui fera de GPA le n°1 de la distribution dans le pays. un groupuscule "d'extrême gauche" kidnappe Abilio Diniz lors de la présidentielle de 1989. Délivré après sept jours de captivité, l’homme va rester affecté par cette expérience.

Abilio Diniz possède du pouvoir au Brésil

D'après "Forbes", le patrimoine d’Abilio Diniz est évalué à 3,7 milliards de $, ce qui en fait le dixième homme le plus fortuné du Brésil. On compte au Brésil l'entrepreneur parmi les hommes ayant le plus de poids. Abilio Diniz fut un ami de l’ancien président du sous-continent brésilien, Lula. D’après l’hebdomadaire brésilien "Epoca", il compte parmi les cent célébrités les plus influentes dans le pays.

Une enfance brésilienne

En 1956, Abilio Diniz intègre l’école de management de la Fondation Getùlio Vargas dans sa ville natale ; il en ressort diplômé. Sao Paulo, la capitale économique du Brésil l'a vu naître le 28 décembre 1936. C’est aux USA qu’Abilio Diniz projette de se perfectionner en économie.

Les valeurs de la famille sont cruciales pour Abilio Diniz, qui a eu six enfants. Sous son impulsion, des salles de fitness sont bâties au sein supermarchés GPA et des plans sponsorisés par le groupe encourageant son équipe à prendre part aux courses sont déployés. C'est un fait avéré : il est profondément convaincu des bienfaits de l'entraînement sportif. Prônant le contentement et la motivation des collaborateurs dans les sociétés, le "capitalisme responsable" consiste en un courant créé sur le continent américain auquel appartient l'entrepreneur. Abilio Diniz pratique la religion catholique, il voue un culte à Sainte Rita, qui n'est autre que la sainte des causes perdues.